Comprendre le concept du stress

Le stressLe « stress » est défini comme l’ensemble des réactions de l’organisme (physiologiques, cognitives, comportementales et émotionnelles) qui sont mobilisées chez un individu dans un processus d’adaptation. Par exemple, la sudation, l’augmentation du rythme cardiaque, changement de la respiration, troubles émotionnels, troubles du sommeil ou dans des cas plus positifs l’hyper lucidité, etc.

Le stress est un indicateur qui nous signale comment nous percevons les demandes de notre environnement. Lorsque nous sommes confrontés à une situation, nous allons réagir différemment selon notre niveau de stress. En effet, si notre niveau de stress est trop élevé, notre organisme réagit contre les agressions extérieures. S’installe alors un sentiment de malaise voyant que nous ne pouvons pas faire face à une situation. L’ensemble des réactions de l’organisme peuvent être positives ou négatives, car le stress peut être autant mobilisateur que démobilisateur.

Du point de vue psychologique, le stress regroupe plusieurs notions puisqu’il désigne à la fois l’agent stressant, c’est-à-dire la cause extérieure responsable du changement, la réaction à cet agent, c’est-à-dire l’ensemble des réactions physiologiques et psychologiques de la personne faisant face au changement, et l’état dans lequel se trouve celui qui réagit, c’est-à-dire la capacité d’adaptation face à ce changement.

A partir de ces éléments nous découvrons qu’il existe le bon stress et le mauvais stress :

* Le bon stress est caractérisé par un niveau de tension adapté à la situation, à l’action. Il est bénéfique, nous parlons de stress mobilisateur. Bonne qualité de stress où nos réactions favorisent l’adaptation.

* Le mauvais stress est caractérisé par un niveau de tension inadapté à la situation. Le niveau de tension est disproportionné et nos réactions freinent le processus d’adaptation. Un supplément de tension entraîne des conséquences physiologiques et psychologiques. Nous parlons d’un stress démobilisateur.

À l’extrême, le stress provoque la mise en place de pathologies parfois graves, et qui complexifient les réactions d’adaptation. Parmi les pathologies graves déclenchées par le stress, on trouve les dépressions qui, selon les cas, peuvent être plus ou moins importantes. Ces dépressions sont souvent issues d’un manque de plaisir, d’une sensation de vide ou, au contraire, d’une sensation de « trop plein ».

<- retour